Tribune des Nouvelles de Grenoble mars-avril 2014

Merci à toutes et tous !

par le groupe des éluEs

Le mandat municipal 2008-2014 se termine dans quelques jours. À cette occasion, notre groupe d’opposition de gauche et écologiste à la majorité « gauche-droite » tient à remercier tous les citoyens que se sont mobilisés pour lutter contre les mauvais projets de l’équipe en place.
Si Grenoble n’a pas été choisi par la France comme candidate aux JO 2018, c’est surtout à la suite des manifestations citoyennes dénonçant le gâchis financier et écologique. On peut constater que le gigantisme et la corruption des jeux ne permet plus de les organiser dans une démocratie vivante. Néanmoins, la forte hausse de 9% du taux des impôts en 2009 en prévision des JO aurait du être réduite une fois ceux-ci envolés.
Une autre victoire de l’action citoyenne a été l’abandon du tunnel sous la Bastille. Sans un travail associatif et citoyen intense, l’enquête publique n’aurait pas émis un avis défavorable à son utilité. Les enquêteurs ont été forcés de constater que ce projet n’était pas finançable et n’apportait pas de réelle solution aux bouchons. Seul un changement de braquet dans la politique de transport en modes doux et collectifs peut améliorer la situation tout en préservant notre santé menacée par la pollution de l’air.
La mobilisation des habitantes et habitants a été aussi essentielle pour obliger la majorité à revoir ses projets d’urbanisme. A Flaubert, la déchèterie Charvet a été rayée du plan en raison des nuisances environnementales soulignées dès le début du projet par les associations mobilisées. A l’Esplanade, il a fallu plus de 10.000 signatures pour forcer la réunion d’un conseil municipal extraordinaire sur le sujet. Au final, quelques avancées avec une modération des hauteurs et la disparition de la tour de 100 m. Mais le projet doit maintenant être remis à plat en totalité en prenant en compte cette fois la parole des habitants avant la décision… Un changement profond est à réaliser dans l’élaboration des projets : faire avec et non pas expliquer après.
De même, si les tarifs du chauffage urbain ont été un peu réduits, c’est bien par l’action collective des copropriétés mobilisées. Le travail n’est pas fini et la lutte contre les tarifs abusifs de la Compagnie de Chauffage doit se poursuivre pour obtenir un juste prix.
D’autres décisions n’ont pas soulevé assez de mobilisation pour les faire abandonner. La démolition de 68 logements au 50 de l’Arlequin sans aucune raison va donc aller à son terme alors que les appartements étaient de qualité et que la brèche créée n’ouvre en rien sur le parc de la Villeneuve : elle est cachée par la construction d’un nouveau parking silo !
Pendant ce mandat nous avons pu constater que l’action des citoyens était indispensable. En tant que groupe d’opposition, nous avons essayé de relayer certaines demandes en les portant au sein des instances municipales. Nous voulons maintenant que ce lien permanent entre habitants actifs et élus soit inscrit dans le futur projet municipal.
Plus que jamais nous comptons sur vous pour ensemble changer Grenoble.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes des Nouvelles de Grenoble