Tribune des Nouvelles de Grenoble septembre-octobre 2013

Quelle intercommunalité ?

par Maryvonne Boileau

Depuis 30 ans, nous sommes dans une logique du « bricolage » en maintenant 36 000 communes, en renforçant l’empilement des niveaux, communes, communautés de communes, départements et régions, avec des instances non élues (multiplication des intercommunalités) et surtout une profonde sectorisation et bureaucratisation des services. Désormais nous avons affaire à une véritable usine à gaz, qui consomme plus d’énergie pour elle-même qu’elle n’en restitue au bénéfice de la société.

Doit-on poursuivre des adaptations à la marge du périmètre de la Métro (fusion de trois communautés existantes en 2014) tout en ne recherchant pas une coopération plus inventive avec les communautés voisines (Grésivaudan, Voironnais) ? Nous avons cependant été satisfaits de la création d’un syndicat mixte appelé « VEGA » avec le Voironnais. Pourquoi ne pas aller plus loin dès maintenant et innover plutôt que pratiquer des petits arrangements sans débat public ? L’heure doit être à une vision large de notre communauté de vie, construite sur un projet de développement soutenable à l’échelle du territoire des déplacements, qui réconcilie ville et campagne, urbain et rural trop longtemps dissociés, alors que leur interaction a été toujours été une source de richesse collective. Le développement soutenable, la transition énergétique et écologique, se construisent à cette échelle.

Tout en sachant qu’elle est insuffisante, saisissons l’opportunité de cette fusion pour avancer sur l’intégration communautaire en transférant à cette nouvelle entité, certaines compétences comme l’urbanisme et les équipements culturels. Nous devons aussi inscrire l’écologie urbaine au cœur du futur projet d’agglomération, en la déclinant dans toutes les politiques et notamment dans un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal et dans un Plan de Déplacement Urbain ambitieux.

Pour nous, groupe Ecologie et Solidarité, il s’agit de faire réellement progresser la dynamique communautaire. Nous continuerons à exiger une meilleure représentation des citoyens. Nous demandons le suffrage universel direct et paritaire pour élire ses représentant-es, afin que la région urbaine ait une réelle existence partagée par tous ses habitants, où toutes et tous se sentent engagés, y compris les étrangers résidants ici depuis des années, qui apportent leur contribution sans disposer du droit de vote.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes des Nouvelles de Grenoble