Tribune des Nouvelles de Grenoble janvier-février 2014

Un budget pour l’immobilité

par le groupe des éluEs

Le budget 2014 a fait le choix de la continuité absolue et l’absence totale de réponse aux questions que se posent les Grenoblois. En cette période difficile où les politiques d’austérité sont au centre de la politique gouvernementale, rien n’est proposé pour alléger le poids des impôts très injustes ou pour renforcer le service public, afin d’améliorer la vie quotidienne dans la ville. Le désengagement de l’État déjà à l’œuvre sous le gouvernement de droite, représente 1,5 M€ de dotations en moins par rapport à 2013.

La majorité laisse croire qu’il n’existe qu’une seule politique budgétaire possible. Pourtant d’autres économies de fonctionnement et d’investissement peuvent être envisagées.

En fonctionnement : l’effort d’économies a été très limité et n’a pas du tout diminué de 12 % comme le prétend la majorité. Les dépenses courantes (hors personnel et subventions) ont augmenté depuis 2009. En 2009 ces dépenses atteignaient environ 50 M€, alors que dans le budget 2014 il est prévu 52 M€ pour le même périmètre comptable. Une économie de 2 M€ pouvait être faite à ce niveau.

En investissement : l’économie aurait pu porter sur l’utilisation de logiciels libres, la réduction de dépenses pour des réalisations inutiles ou qui pouvaient être décalées dans le temps. Par contre, il est vraiment utile de conserver une priorité aux investissements comme l’entretien du patrimoine nettement insuffisant.

Ces économies auraient pu permettre soit de diminuer la pression fiscale, soit de renforcer les dépenses en fonctionnement pour rendre un service bien supérieur dans les domaines de la propreté urbaine, la tranquillité publique, la prévention de la délinquance, la présence publique dans les quartiers, tout ce qui facilite le lien social.

En fin de mandat, nous constatons que trop d’écoles, de gymnases, de terrains de sports sont en mauvais état. Sans parler du « plan piscines » resté lettre morte : la piscine Chorrier-Berriat est fermée depuis 7 ans ! Avec l’augmentation du taux des impôts locaux de 9% voté en début de mandat, cette majorité s’est laissée aller à une certaine facilité dans la gestion des finances de la Ville. En période de crise les contribuables peuvent comprendre que des efforts leur soient demandés, à la condition que la puissance publique soit elle-même exemplaire. Nous sommes loin du compte !




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSPublications RSSTribunes des Nouvelles de Grenoble