Conseil municipal du 10 février 2014

Délibération n°28-C 008 EDUCATION : Extension de l’école élémentaire Anthoard : création de deux classes sur toiture-terrasse

Intervention de Gilles Kuntz

Cette idée de vouloir construire en hauteur ne date pas d’hier, mais bien entendu cela ne résout rien ; c’est une solution d’urgence prise en toute fin de mandat où aucun nouveau projet non décidé et voté avant mars 2008 n’a été mis en œuvre. La majorité préfère pour éviter de construire une nouvelle école de prendre sur les espaces disponibles extérieurs et intérieurs au moment même où on en a besoin pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Où est la cohérence ?
De ce point de vue pour Anthoard, on ne sait même pas si la proposition de passer à 17 classes respecte la réglementation puisqu’une cour d’école doit être de 400 ou 200 m2 pour la première classe plus 200 ou 100 m2 par classe supplémentaire selon qu’il s’agit d’élémentaire ou de maternelle.
La question des besoins scolaires doit être posée de manière générale sur l’ensemble du secteur 1 en s’appuyant sur les études prospectives de l’AURG que nous demandons depuis des mois sans les obtenir et qui viennent enfin de nous être données en entrant en conseil. Leur analyse que nous n’avons pu faire au vu des délais doit permettre de répondre aux questions suivantes : la population scolaire va-t-elle encore augmenter dans les années qui viennent (on sait à l’heure actuelle qu’il va falloir répondre aux besoins dans les collèges). Faudra-t-il répondre aux besoins des élémentaires ou à ceux des maternelles ou aux deux ? On voit bien que construire un étage ne résout pas cette question et ne permet pas de soulager les écoles surchargées.
Plutôt que de s’emballer dans de fausses réponses qui nous semblent purement électorales, il serait plus intelligent d’élargir la réflexion. Faire aujourd’hui l’annonce d’une école dans le secteur sans savoir où la construire, ni sans projet voté en conseil est de la pure propagande électorale, même s’Il nous semble, qu’il faudrait construire rapidement une école maternelle vers Bouchayer-Viallet. On peut s’interroger sur son lieu exact, mais il est sûr qu’une école maternelle en plus dans ce secteur ne serait pas du luxe, encore faudrait-il s’appuyer sur des données sérieuses. Par ailleurs, sur la forme de la construction, il serait intéressant d’imaginer dès la conception (les architectes doivent pouvoir faire cela) un changement de vocation de l’équipement en question au bout de quelques années (maternelle, puis gymnase ou salle de quartier, etc...). Bref, il serait préférable de dépenser l’argent public à bon escient et conserver les près de 300 000 € à quelque chose d’un peu sérieux car cette proposition est parfaitement inappropriée et irréalisable dans les délais annoncés : une classe prévue dès la rentrée construite en 6 mois !
De toutes façons l’école devra s’organiser sans ces classes en raison de l’imprévoyance de cette majorité.
Mais on peut toujours promettre la lune après le 30 mars…

Nous avons interrogé les parents d’élèves de l’école Anthoard. Voici la réponse d’un parent délégué :
« En tant que parent délégué, je peux vous dire que l’annonce d’une seule classe ne va pas faire rire grand monde dans l’école.
Toutes nos salles communes sont occupées par des classes.
L’ajout d’une classe va entrainer une concentration d’élèves encore plus grande dans l’école.
Les instituteurs nous disent que pour que l’école soit viable il faudrait la limiter à 13 classes. On en aura 17 en 2015..
M. Bron « milite » pour la création d’écoles à 15 classes seulement mais il ne fait rien pour Anthoard qui n’était pas prévu pour un tel effectif au départ.
Les effectifs ont bondi de plus de 30% ces 5 dernières années et il a fallu que nous interpellions le maire de manière répétée (article dans le Dauphiné, lors de la présentation du budget 2013 par J. Safar, lors de la présentation du PLU par M. Destot, avis du CCS 1…) pour que la municipalité agisse enfin.
Autant dire que nous sommes remontés contre M. Bron et M. Destot comme la plupart des parents d’élèves du secteur 1 d’ailleurs, qui souffre de cette augmentation des effectifs.
 »

Voilà ce que les Grenobloises et Grenoblois pensent de votre mauvais projet.

Nous voterons contre cette délibération qui n’apporte pas de solution à un problème réel.

Vote CONTRE.




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil Municipal RSSConseil du 10/2/14