Conseil de la Métro du 14 décembre 2012

Regard critique d’un élu écologiste

par Gilles Kuntz

Premier conseil tenu dans la nouvelle salle agrandie pour la future intercommunalité promise de près de 120 élus.. Pour le moment, plusieurs travées sont vides et la taille de la salle fait beaucoup perdre en convivialité : on est parfois à 50 mètres de son interlocuteur... Des caméras-boule nous filment sans que l’on sache exactement quel sera l’usage qui sera fait de ces vidéos... Pourtant, toujours pas de direct pour nos concitoyens. Aurait-on peur de montrer la réalité des débats ?

Ce dernier conseil de l’année était consacré au budget 2013. Mais d’autres délibérations importantes ont entrainé des débats sans fin ou presque puisque nous avons siégé sans discontinuer de 14 à 22h...
Le budget continue à augmenter une dette pourtant pointée par la Chambre Régionale des Comptes comme étant une des plus fortes des intercommunalités. Toujours des investissements non productifs dans le high tech qui ne crée plus d’emplois (voir les difficultés de ST et en particulier sur Grenoble de ST-Ericsson). Plus de 4 Millions d’euros votés sans moi pour la fin du plan Nano 2012.. Côté fonctionnement, les économies ne sont pas encore à l’ordre du jour. La Métro continue de vivre au dessus de ses moyens.
Le transport par câble vers le Vercors a aussi pris sa part dans les débats. A défaut du Conseil Général, la Métro prétend prendre la maitrise d’ouvrage des études pour le moment, mais la suite des travaux viendra naturellement. Pourtant au delà de Fontaine, la Métro n’est plus sur son territoire.. Comprenne qui pourra. Il aurait été plus utile pour l’agglomération de tirer un câble allant vers Saint-Martin de Vinoux en passant par la Presqu’île...et là on serait en plein dans les déplacements intra-agglo... Tout le monde le dit..à voix basse, mais la majorité vote la décision du Président et de lui seul.
La CFE (Contribution Foncière des Entreprises) qui a remplacé la Taxe Professionnelle depuis 2010 nous a aussi occupé longuement. Ce cadeau de Sarkozy aux grands groupes s’avère très injuste pour les PME et TPE qui font du chiffre d’affaires parce qu’elles produisent des biens ou des services alors qu’elles ne font presque pas de profit. La Métro n’a pas beaucoup de leviers pour en amoindrir les effets, mais surtout ne dispose pas de données suffisantes pour connaitre l’impact financier de ses décisions. C’est pourquoi il a été décidé à l’unanimité de repousser les votes sur la CFE à un conseil spécial de janvier quand la loi de Finances 2013 sera votée et que les services fiscaux auront pu nous renseigner sur les données des entreprises de l’agglomération.

Rendez-vous donc le 18 janvier à 18h pour un conseil avec une ou deux délibérations à l’ordre du jour. Cela nous changera...




Groupe Écologie & Solidarité
EluEs Verts, ADES, Alternatifs de la Ville de Grenoble

Hôtel de Ville - 11 Bd Jean Pain - B.P. 1066 - 38021 Grenoble Cedex 1
contact@grenoble-ecologie-solidarite.fr - Tél : 04 76 76 38 75 - Fax : 04 76 76 34 05
Creative Commons License
Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont mis à disposition sous un contrat Creative Commons
Site réalisé avec SPIP 2.1.12, AHUNTSIC et hébergé chez OVH.
Flux RSS : RSS fr

RSSLe Conseil de la Métro RSSConseils précédents RSSConseils 2012 RSSConseil du 14/12/12